Category

Flashs de mode

Category

Bonjour à tous !

Vous avez sans doute constaté qu’il n’y a pas eu de nouveaux articles sur mon blog depuis quelque temps… Et il y a une raison bien précise cachée derrière tout ça: mon blog a été piraté !

Un piratage de blog, c’est possible ?  Et bien malheureusement oui. Lorsque le blog est auto-hébergé sous WordPress, ce qui est mon cas, il y a des risques de piratage. La cause que nous (avec mon cousin et une amie développeuse) avons potentiellement identifié serait les plugins – soit les extensions que l’on télécharge sur la plateforme wordpress pour personnaliser et améliorer les fonctionnalités du blog. Et malgré l’expertise web de mes deux aides précieuses, nous ne savons toujours pas quelle extension a pu semer la pagaille sur mon blog.  Oui la pagaille, parce que tout avait presque disparu sur mon site hormis le contenu, l’éditorial. Tous les éléments relatifs au design, le logo, les couleurs, typo ainsi que les « widgets » (ce sont les informations complémentaires que l’on rajoute sur les pourtours du blog, comme la partie « contact » par exemple) avaient disparu. Pour charger les pages web de mon blog, le temps d’attente s’élevait à quelques minutes au lieu de… secondes.  Bref, le moindre visiteur hasardeux était à même de fuir. Dans le back office, idem, un vrai chao. Autant vous dire qu’avec mon peu de connaissance en informatique,  c’était la panique à bord. L’angoisse.  Des heures à passer sur les forums à n’y rien comprendre, à essayer de décortiquer une arithmétique 3.0  bien trop sophistiquée pour moi. Impossible de résoudre moi-même le problème, j’ai donc lancé des bouteilles à la mer sur des sites comme Codeur.com ou Allovoisin. Mais bon, difficile de confier mes précieux accès hébergeur/serveur à un inconnu dont on ne sait pas quel usage il peut en faire !

J’ai heureusement eu la chance d’avoir mon cousin ainsi qu’une amie qui se sont gentiment attelés à la tâche et qui ont peu à peu résolu les différents problèmes…Une équipe de choc ! Nous avons réinstallé un nouveau thème, comme vous pouvez le voir 🙂 et supprimé un à un les éléments qui étaient susceptibles d’infester le site. Et le sourire est revenu… Le blog reprend doucement forme aujourd’hui, il peut y avoir encore quelques bugs ou autres éléments manquants mais on y est presque !

Keep posted !

Mes chers lecteurs,

Enfin je vous livre mon petit reportage sur la fashion week de Paris. J’ai un peu de retard, oups déjà une petite dizaine de jours se sont écoulés depuis…Je n’ai pas fait partie des heureux élus invités à découvrir les nouvelles collections des plus grands créateurs français, mais je me suis réconfortée en allant voir les sorties de défilés… On peut se demander quel intérêt il peut bien y avoir, à rester coincé derrière une armée de vigiles à n’entendre que les basses qui rythment les podiums… mais croyez-moi, on en apprend tout autant, sur la mode, les tendances…l’ambiance est unique! Ce qui n’était qu’un essai à Milan s’est donc transformée en rituel, me voilà paparazzi du grand journal de la mode, je nomme le Bouillon Mode.

Cette fois, c’est du coté du bois de Boulogne que je suis allée espionner… Une maison de renommée internationale y dévoilait cet automne son nouveau vaisseau, une fondation, tout en verre et en acier. Louis Vuitton. Ma maison de coeur. Quelle joie de me tenir tout près des festivités vuittonesques, d’imaginer les silhouettes défiler, les yeux des invités pétiller devant les somptueuses créations de Nicolas Ghesquière.

J’ai donc vu ces dames se presser, les célébrités se cacher, ces blogueuses s’afficher…bref du beau monde qui s’agite dans des tenues des plus exubérantes. Mais quand certains cherchent à se démarquer, d’autres sont les fidèles pantins des maisons et arborent leurs dernières collections. Des Triplés et quadruplés des robes de Nicolas Ghesquières. Et moi qui croyait que seul Zara créait des clones vestimentaire.

defile vuitton ete 2015

Alors que les semaines de la mode se terminent, Paris marquant le point d’arrêt, je ne voulais pas manquer de faire un petit retour sur les derniers évènements… Pour la plupart des défilés, je n’ai pu y assister que virtuellement, accolée aux slideshows de Style.com, mais pour les « autres défilés », ceux de l’ombre, j’étais là.

Comme « la mode n’étant pas venue vers moi, je suis allée vers elle » en me rendant là ou s’affole, se presse tout le beau monde de la mode: la sortie des défilés. Mannequins, stars, presse, photographes, blogueurs, acheteurs, organisateurs, une véritable troupe de théâtre met en scène la mode.

Et oui, ce n’est plus seulement une nouvelle collection qui défile lors d’un show,  mais c’est tout un univers qui se réveille à ce moment-là: les froufrous et les plumes s’agitent, les matières et imprimés se mélangent et se fondent, les tartans se marient avec la doudoune, et certaines époques renaissent. On titube entre excentricité et élégance, entre tradition du kimono et modernité du métal, on prend le schuss direction Moncler casqué en aviator, et on se rêve étoile filante parée de broderies évanescentes. A vous de voir quel personnage se prête le mieux à votre histoire…

out of the catwalk

Me revoilà à Paris et son tourbillon de mode…Parlons de la dernière fashion week…Place à la Haute Couture! Que s’est-il passé? Selon moi, deux moments forts !

Chanel fait revivre le corset

Je n’arrive pas toujours à suivre l’excentricité de karl Lagerfeld, mais pour cette édition, il faut dire que je concordais avec tout…Un fond sonore réussi avec Sébastien Tellier, une démarche des mannequins un brin rebelle, un mix de haute couture et de sportswear, beaucoup d’associations et de contrastes osés, des mailles Chanel comme on ne peut qu’adorer, alliées à des coupes que je trouve cette fois-ci très réussies.

Revenons sur les silhouettes…de la vraie Haute Couture. Les tailleurs Chanel revisités triomphent d’associations uniques. Le corset, symbole d’un temps révolu de la mode, fait une furtive apparition sous des pièces très contemporaines: les « crop top ».
Les styles et les proportions sont aux antipodes, mais la combinaison est une véritable symbiose. Un rapport entre les structures dignes d’un véritable architecte…

Les superpositions sont chargées (au sens figuré comme au sens propre), qui n’alourdissent pas pour autant les looks. Grâce au travail sur les matières, la transparence et les couleurs,  les silhouettes nous apparaissent très légères. Les mannequins volent, filent comme des anges. Mais ces anges là sont libres et actifs, comme l’était Coco, et Lagerfeld nous le fait bien comprendre en leur enfilant des baskets…

 Chanel haute couture 2014Martin Margiela fait honneur à l’Art

Le défilé Printemps-été 2014 de Martin Margiela est un vrai jeu de pistes à travers les arts: les pièces sont des assemblages de textiles vintages d’artistes récupérés au fil des années. Chaque silhouette est le fruit d’une recherche esthétique et de la volonté de faire revivre un artisanat ancien, un luxe appartenant au passé, des pièces uniques et rares qui marquèrent une époque.

Voilà un aperçu…

martin margiela

 

Notre dernière fashion week parisienne pour le printemps été 2014 a été teintée d’une triste nouvelle: le départ de Marc Jacobs à la direction artistique de Louis Vuitton. Depuis 1998, il n’a cessé d’inventer l’univers magique de Louis Vuitton: collaborations artistiques audacieuses, défilés spectaculaires, imaginaire dément…

Le dernier défilé Printemps-Été 2014 sonne le glas. Décors des anciens défilés laqués en noir, corps de top nu bardé de graffitis Stephen Sprouse, les poignets menottés d’une chaîne-bijou chargée de pampilles,… Marc Jacobs veut nous dire que son ère arrive à son terme. Faut-il voir ce sombre défilé comme la fin de la féerie vuittonesque  ? Trains et manèges, qu’un lointain souvenir ?

Rassurez-vous, le paquebot a la coque dure. C’est pour notre belle maison française le début d’une nouvelle aventure. Certes, il y aura du changement, un nouveau directeur artistique est un vrai bouleversement pour une maison de mode. Le style et l’ âme de Vuitton seront réinterprétés, mais garderont toujours les essences qui font la singularité de la maison.

 

Me revoici me revoilà avec un petit article sur la semaine du design à Paris, qui a lieu cette semaine! Certes, ce blog est davantage dédié à la mode et je pourrais vous parler de la fashion week à New York. Mais en l’occurrence, j’étais à Paris et je suis mieux placée pour vous parler de ce qui se passe dans cette belle ville.

Par ailleurs, l’un des objectifs de ce blog est de vous montrer que la mode n’est pas un univers confiné, mais un monde ouvert sur d’autres domaines artistiques. La mode s’inspire de tout , et crée pour tout: le cinéma, le sport, la littérature, la peinture … Je ne vais pas m’attarder là-dessus, ma catégorie « crossroads » est là pour ça!

Revenons à nos moutons et parlons de la design week parisienne. A Milan au printemps dernier, j’ai pu profiter de la design week Milanaise, plus grand événement de design au monde. Et en effet, c’était GÉNIAL. En tant que modeuse confirmée, j’avais ciblé tous les événements qui étaient en lien avec la mode.

J’ai donc fait de même a paris, en commençant par un cocktail dans la boutique Christian Lacroix. Pour être honnête, je ne connais pas bien la marque. Donc ça m’a permis de découvrir un peu plus l’univers du créateur.

Alors, c’est qui  Christian Lacroix ?

Un artiste avant tout avant d’être un grand couturier: il a dessiné des costumes d’opéra, il s’est investit dans le design à multiples reprises, il s’est imposé comme illustrateur ( récemment pour le personnage Caroline par exemple), et bien sûr il était à la tête d’une grande maison de haute couture… Aujourd’hui, Christian Lacroix se résume à des collections de PAP Homme et des collections pour la maison, toujours empreintes de l’âme du créateur …

De la fantaisie

DSC_0261 DSC_0229 DSC_0211 DSC_0214 DSC_0210 DSC_0203 DSC_0189 DSC_0178Pour la design week de Paris, la boutique de saint Sulpice a invité Fabrica, maison de design, a dévoilé ses processus créatifs. Des objets, inspirés par l’univers de la cuisine et de la chimie, étaient exposés dans toute la boutique. Les objets étaient mis en parallèle avec les croquis originaux…Comment passe t-on d’un dessin à un objet ? d’un concept à une œuvre d’art ?

Voyez plutôt…

DSC_0201 DSC_0200 DSC_0182 DSC_0202

DSC_0197  DSC_0187 DSC_0183 DSC_0198 DSC_0244 DSC_0258 DSC_0225 DSC_0246