Lorsqu’on vit sur des petites roulettes, ou plutôt l’esprit libre, il y a forcément de nombreux chapitres dans son propre roman. Le paysage n’a pas le temps de se figer devant toi, et toi, tu vas toujours au devant. Le chapitre à Lille touche à sa fin, j’ai la sensation d’avoir été une étoile filante.

Ce n’est pas sans picotements dans le cœur que je quitte le Nord.  Et bien sur, avec tous ces souvenirs déjà derrière moi. De Roubaix déjà, que j’ai vu d’un œil vierge, un peu naïf et qui m’a attiré dans ses filets.  Et puis  j’ai défendu la voix du Nord, laborieuse, en mettant toute mon âme dans la construction des collections de chaussures chez La Redoute. Un temps imparti un peu mini, mais où j’ai voulu faire le maxi. Et je crois que j’en ai aussi tiré le maxi.

On pourrait croire que j’ai la bougeotte, à ne pas me laisser ‘couler’ dans une situation. Je laisse parfois le souvenir d’une fille toujours avec une valise. Une valise de vêtements, ma maison. Ou plutôt mes tours de magie qui me suivent n’importe où. Bref une valise que je traine comme symbole de liberté, ou plutôt d’affranchissement dans un monde où les chemins se doivent d’être en ligne droite, avec des étapes à cocher.

Je crois que loin d’être ‘lost in translation’, je prends à bras le corps ces périodes de flottement, et de légereté, hors prise du quotidien. Il y a de la place pour les moments à saisir dont je vous parle souvent en post instagram, des rencontres un peu insolites qui me permettent de vous raconter des histoires un peu hors normes. La vie ressemble alors à une divinité indienne qui vous tend ses multiples bras. A vous de saisir le bon. #seizethe moment

Un immense merci à ma photographe Pauline Sojka (www.paulinesojka.com) pour ‘avoir accompagné sur ce projet et imaginé ce petit film à Dunkerque. Une belle rencontre du Nord 🙂

Photos (1), (2), (3) Robe et teddy Zara, sac bandoulière Cos
Photos (4),(5),(6),(7) jupe et pull mango, lunettes de soleil et sac bandoulière zara,
Basket Vans et skateboard personnel, peint par moi même.