10 janvier 2018, premier jour des soldes. Vous venez à peine de dépenser la moitié de votre salaire dans les cadeaux de Noël que le train de la consommation vous rattrape à grande vitesse. C’est parti pour un nouvel escape game à travers les magasins. Vous êtes convaincus que vous allez faire de bonnes affaires, alors qu’en réalité les marques cherchent à écouler leurs vieux stocks… Elles prennent parfois même le soin de confectionner des collections plus cheap uniquement pour les soldes. Bref, tout est orchestré pour susciter votre envie. Pas facile de résister aux jolis étals des commerces, mais il existe cependant quelques astuces pour donner un coup de peps à sa garde-robe sans vider tout son porte-monnaie !

Conseil n°1 – Recycler ses vieux vêtements & objets

Ou encore faire du neuf avec du vieux. Il suffit parfois de modifier un petit détail dans le vêtement, ou simplement de le porter autrement pour qu’il fasse peau neuve. Changer son angle de vue.  Exemple: une vieille chemise blanche – trop classique en apparence, qu’on croit bonne pour Emmaüs. Erreur. Portée différemment, nouée au bas du ventre façon 2018 (et oui vous redeviendrez cette écolière rebelle), ça marche à nouveau.

Repassez en vue tout votre dressing et exercez-vous à imaginer autrement chaque vêtement

slow fashion

Parfois, il faut creuser plus loin, faire une petite gymnastique d’esprit pour voir que tel morceau de vêtement, ou tel tissu pourrait aller sur un autre et lui redonner vie. On enlève un col de vison sur un manteau pour laisser entrevoir un nouveau manteau. Pour les bijoux c’est pareil, l’ancien collier abandonné peut – après quelques coups de pinces – se métamorphoser en de formidables boucles d’oreilles.

conseils blog mode

Conseil n°2 – Acheter oui, mais mieux

Lorsqu’on fait le bon achat, celui qui traverse les années, on fait des économies. Oui, mais comment  fait-on pour ne pas se tromper ?

Tout d’abord, résister aux achats d’impulsion – bien agiter ses neurones avant de cliquer « buy »  ou de passer à la caisse (plus rare maintenant). Difficile quand on vit dans un manège effréné de tentations. Par ici la belle photo instagram retouchée avec cette jolie robe qui vous tend les bras, par là les vitrines clinquantes et appétissantes de chez Zara – On peut craquer, et il faut craquer mais posez-vous tout de même les bonnes questions: vais-je m’en lasser ? est-ce que ça convient à ma morphologie ? Parce que si vous foncez tête baissée dans les farces-et-attrapes de Zara (bien que je voue un culte à cette enseigne), vous pouvez être sûrs que vos craquages finiront au fin fond de votre placard. Et croyez-moi, ce n’est pas si simple de revendre ses vêtements sur les sites de seconde main. Slalomez,  décelez le bon du mauvais et lisez à travers les vêtements comme à travers un livre.

La clé: penser sur le long terme – anticiper ce qui va se démoder rapidement.et ce qui va vous lasser.

C’est vrai, les tendances sont assez insaisissables et aléatoires et il est difficile de cerner si elles vont durer, pourquoi certaines prennent plutôt que d’autres.  Il y a les tendances lourdes, qui durent, et les tendances de surface, plus saisonnières. Voir celles qui seront pérennes vous permettront de faire de bons achats – de constituer un vestiaire au goût du jour & intemporel. Exemple: dans la chaussure, cela fait quelques années que les semelles ont pris un peu de hauteur – les semelles deviennent des plateformes, sont crantées façon biker et plus il y a d’épaisseur, plus la mode se rejouit (ce qui explique peut-être le récent engouement pour le modèle de sneaker TRIPLE S de Balenciaga avec triple semelle). Mais c’est loin d’être une tendance nouvelle. Souvenez-vous des creepers Prada, aux semelles imposantes et folko et qui ont marqué 2011 . A contrario, la tendance des chaussures à fourrure de 2017 (ex les mules fourrées Miu Miu) risque de disparaitre aussi vite qu’elle est arrivée. Tout comme la folie des perles blanches sur les boots.

Qu’est ce qui fera la différence ? Les tendances lourdes répondront à un besoin plus profond, affecteront la structure du vêtement (les manteaux oversize, les cols montants…) et seront à l’image de mutations dans les modes de vie. Les tendances de surface se cantonneront à des détails additionnels, des artifices provisoires ou bien… aux délires des designers. On ajoute des volants de partout, des broderies colorées quasi occultantes, et tout cela contribue a renforcer le caractère éphémère de votre garde-robe. Être rationnel oui, mais je ne dis pas pour autant qu’il faut se priver de toutes les fantaisies (comme j’ai pu le faire en achetant un pantalon en vinyle) – qui nous envoient cette poudre aux yeux qu’on aime tant.

Conseil n°3 – Connais toi toi-même

Enfin, il ne faut pas oublier que l’on est jamais aussi bien servi que lorsqu’on sait ce que l’on aime et ce que l’on veut. Connaître son style, savoir ce qui nous correspond nous permet d’éviter les faux pas et nous mène plus rapidement et mieux au but. On a alors le pedigree qui alimente les algorithmes du web qui propose alors du quasi sur-mesure.

Connaître son style et ses envies pour mieux cibler... 
... #combinaisonvintage #robeimprimécoloré #converserouge #brocheretro #jupecourtemaispastropavecdespomponssurlavant

Le web nous pousse doucement dans cette direction. A devenir prescripteur plutôt que receveur. Of course car les sites sont conçus de façon à récolter le plus d’information sur vous et vos envies, pendant que vous définissez sagement les filtres. Des stratégies marketing certes, mais utiles dans les deux sens – car vous aussi vous connaissez mieux vos besoins !

Pas de panique donc,  on s’y retrouve toujours au final. Il n’y a plus qu’à. Il me reste à vous souhaiter bon vent, bonnes soldes et à très vite !

2 Comments

  1. Superbe article! Je m’y retrouve car j’ai tendance à me jetter sur les sites et prendre un peu tout et n’importe quoi
    Ça m’aide dans ma réflexion merci!!

    • Caroline Bothier Reply

      Top ! Objectif accompli alors 🙂 Merci beaucoup pour ton retour!

Write A Comment