Author

Caroline Bothier

Browsing

Les bourgeons pointent le bout du nez, c’est le moment de donner le coup d’envoi du printemps!

Alors la première question que l’on se pose à l’arrivée des nouvelles collections est: quelles sont les tendances incontournables de cet été?

Des tendances, il y en a toujours à foison. Je vous ai donc sélectionné ici celles qui répondent à mes critères: durabilité, féminité, élégance.  Mais une tendance durable, c’est possible? Tout à fait. C’est une tendance qui persiste quelques années, reflète l’air du temps et touche à la coupe plus qu’au détail. Par exemple, l’épaulette fait partie des tendances durables car elle reflète l’air du temps – la femme qui s’affirme – et affecte la coupe. A contrario, les détails de perles nacrées si présents l’année dernière ont déjà disparu. Un détail peut être trop superficiel.

C’est parti, je vous montre mes 3 tendances mode printemps-été 2019 qui vous permettront d’être pointue, féminine et durable!

 

1- La coupe au carré

tendance été 2019

Il n’y a pas que la coupe de cheveux au carré qui soit à la mode. En effet, chaussures aux bouts carrés, ceintures aux boucles rectangulaires, et maintenant décolletés taillés en carré sont de mise. C’est graphique, architectural, minimal – et ça change. Comme  un besoin de ne pas toujours arrondir les angles et d’être un peu « square minded ».

Mes coups de cœur

2 – La collerette romantique

tendance été 2019

tendance été 2019

Ensuite, j’ai t-o-t-a-l-e-m-e-nt épousé la tendance romantique – c’est mon côté femme-enfant.  J’adore la façon dont les stylistes ont joué avec ces dernières années: cols montants à la victorienne, volants légers. Et cet été, je suis séduite par ces larges collerettes  qui me rappellent… des reines d’un autre temps. On en trouve dans la dernière collection de robes de Make my lemonade  et chez Balzac,  dont l’ADN est inlassablement romantique.

Mes coups de cœur

3 – La coupe Bustier

tendance été 2019

tendance été 2019

Enfin, la coupe bustier est de retour avec une taille marquée sous la poitrine et sur les hanches. Inspirée du corset, que l’on a aperçu lors des défilés printemps-été 2019. Une envie de féminité pour une tendance, qui n’a pas dit son dernier mot…  On retrouve ce style bustier dans la dernière collection de Rouje.

Mes coups de cœur

 
Alors, on part sur quelle tendance ?

Me voici de retour sur le blog avec un tout nouvel article sur… comment se fabriquer soi-même une barrette à cheveux!

Cela faisait quelques mois que j’avais délaissé les jolies pages blanches du web pour celles d’instagram, l’outil de blogging rapide privilégié ces dernières années. Mais comme certains le savent, j’aime la lenteur et aller en profondeur des choses donc je suis ravie de reprendre mes quartiers ici, où mes mots peuvent se déverser plus confortablement. Il ne faut jamais oublier ses premiers amours.

Aujourd’hui, j’aimerais vous montrer avec une vidéo comme c’est facile et rapide de se faire soi-même ses propres accessoires de mode, et notamment ses barrettes pour cheveux. Se coiffer redevient à la mode, les parisiennes remettent leur béret, et être photogénique devient presque la norme avec les réseaux sociaux.  Alors, mesdames, c’est le moment de clipser vos barrettes et même…de se les fabriquer. C’est parti ?

Pour le matériel, vous trouverez les supports de barrettes et les perles chez Matière Première à Paris mais vous pouvez les commander en ligne. Pour celles qui veulent en faire plusieurs, Amazon propose des lots de 10 barrettes avec un bon rapport qualité-prix. Pour le choix des perles, Matières Première propose une palette de couleurs très large, avec différentes formes et tailles.

Dans ce tuto, j’ai créé plusieurs styles de barrettes, pour différents usages. Il y a les unies rouge/bleu pour faire des total look mode, celles en perles blanches « passe-partout » et la dernière  est un mix de perles de couleurs/formes différentes pour un style élégant, approprié pour les cérémonies.

diy barrette à cheveux

diy barrette cheveux

diy barrette cheveuxdiy barrette cheveux

Lorsqu’on vit sur des petites roulettes, ou plutôt l’esprit libre, il y a forcément de nombreux chapitres dans son propre roman. Le paysage n’a pas le temps de se figer devant toi, et toi, tu vas toujours au devant. Le chapitre à Lille touche à sa fin, j’ai la sensation d’avoir été une étoile filante.

Ce n’est pas sans picotements dans le cœur que je quitte le Nord.  Et bien sur, avec tous ces souvenirs déjà derrière moi. De Roubaix déjà, que j’ai vu d’un œil vierge, un peu naïf et qui m’a attiré dans ses filets.  Et puis  j’ai défendu la voix du Nord, laborieuse, en mettant toute mon âme dans la construction des collections de chaussures chez La Redoute. Un temps imparti un peu mini, mais où j’ai voulu faire le maxi. Et je crois que j’en ai aussi tiré le maxi.

On pourrait croire que j’ai la bougeotte, à ne pas me laisser ‘couler’ dans une situation. Je laisse parfois le souvenir d’une fille toujours avec une valise. Une valise de vêtements, ma maison. Ou plutôt mes tours de magie qui me suivent n’importe où. Bref une valise que je traine comme symbole de liberté, ou plutôt d’affranchissement dans un monde où les chemins se doivent d’être en ligne droite, avec des étapes à cocher.

Je crois que loin d’être ‘lost in translation’, je prends à bras le corps ces périodes de flottement, et de légereté, hors prise du quotidien. Il y a de la place pour les moments à saisir dont je vous parle souvent en post instagram, des rencontres un peu insolites qui me permettent de vous raconter des histoires un peu hors normes. La vie ressemble alors à une divinité indienne qui vous tend ses multiples bras. A vous de saisir le bon. #seizethe moment

Un immense merci à ma photographe Pauline Sojka (www.paulinesojka.com) pour ‘avoir accompagné sur ce projet et imaginé ce petit film à Dunkerque. Une belle rencontre du Nord 🙂

Photos (1), (2), (3) Robe et teddy Zara, sac bandoulière Cos
Photos (4),(5),(6),(7) jupe et pull mango, lunettes de soleil et sac bandoulière zara,
Basket Vans et skateboard personnel, peint par moi même.

Alerte aux groupies Jacquemus, je vous ai concocté un Do It Yourself  directement inspiré du dernier défilé du designer : des boucles d’oreilles pompons en bois. Impossible de ne pas se laisser séduire par la grâce des mannequins de son dernier show, aux visages sublimés par des bijoux d’oreilles – un peu hors normes. Tantôt c’est une feuille d’olivier doré qui part de l’oreille pour se glisser dans le cou, tantôt c’est un classique de la bijouterie revisité et ça détonne.

Alors oui, l’incontournable boucle d’oreille à pompon flashy de cet été est peut être déjà dans l’ombre,  face à sa version en bois travaillée par Jacquemus, so 2019. Ce n’est plus seulement le style exotique et folklorique qui donne le « la » cette année –   c’est l’ethnique, le naturel, et l’authentique. L’allure est tribale, la princesse a laissé place à la guerrière. Et comme on a pas la patience d’attendre l’hiver prochain ou même l’été prochain pour jouer les tendances de demain, on s’empare dès maintenant des must have à venir et on agite ses doigts.

diy boucles d'oreilles jacquemus

Toi la guerrière, voici ce dont tu auras besoin:

  • perles en bois de plusieurs tailles 3 mm (x2 fils) /4mm/6mm (ici celles de chez Perles & moi qui sont en imitation bois)
  • crochets pour oreilles percées ( Amazon )
  • tiges métalliques (Perle & moi ou la perlerie22)
  • embouts pour pompons (La droguerie)
  • pinces à bijoux (les 2 essentielles)
  • une paire de ciseaux

Temps de réalisation: 30 min – Coût: env 20€

DIY boucles d oreilles jacquemus

 

Étape 1: enfiler les perles sur la tige

diy boucles d'oreilles jacquemus

J’ai choisi de monter le pompon avec des tiges métalliques pour lui donner un aspect structuré et rigide – Il me semble que le modèle du défilé est réalisé à partir de fils car le pompon est beaucoup plus souple à la démarche sur les podiums. C’est un choix, un style. Je n’ai pas trouvé de vraies petites perles en bois donc je me suis orientée vers des perles imitations bois dans mes petites drogueries de l’Hôtel de Ville de Paris qui font très bien l’affaire ! Toute la subtilité de cette boucle est dans l’agencement des perles bois de tailles différentes.

diy boucles d'oreilles jacquemus

Pour enfiler vos perles, il faut donc suivre le schéma inspiré du modèle de chez Jacquemus: perle de 6 mm (la plus grosse) à l’extrémité de la tige, puis il faut ensuite alterner 2 perles de 3 mm / 1 perle de 4 mm etc…

Au total, il y 11 perles sur chaque tige.

Étape 2: tordre la tige

diy boucles d'oreilles jacquemus

Une fois que vous avez enfilé vos 11 perles sur la tige, fermez cette dernière en faisant une petite boucle, qui vous permettra d’assembler les différentes tiges. Je vous recommande de faire 5 tiges pour un pompon mais vous pouvez en faire plus selon la taille de votre embout pour pompon.

Étape 3: assembler les tiges avec du fil

diy boucles d'oreilles jacquemus

Pour assembler les tiges entre elles, j’ai tout simplement utilisé du fil épais (serrez donc bien vos boucles qui ferment vos tiges afin que le fil ne s’échappe pas). Ce fil permettra également de glisser deux éléments de finition, l’embout pour pompon ainsi qu’une dernière perle en bois de 4mm.

Étape 4: mettre les finitions

diy boucles d'oreilles jacquemus

Pour accentuer le style ethnique de cette boucle d’oreille, j’ai choisi un petit tube de métal gondolé que j’ai trouvé chez la Droguerie. Évasé sur le bas il est assez large pour accueillir les tiges perlées.

Dernière étape: fixer le crochet !

diy boucles d'oreilles jacquemus

Il ne reste plus qu’à fixer le crochet avec le fil en faisant un petit nœud bien serré ! TA DA, Place au show !

diy boucles d'oreilles jacquemus

L‘été est arrivé, c’est le coup d’envoi de la saison des mariages ! C’est le moment mesdames, de sortir votre plus jolie tenue et scintiller au rythme des bulles de champagne. Les occasions de s’habiller sont de plus en plus rares, avec un streetwear omniprésent, alors… pourquoi pas jouer le grand jeu lors de votre prochain mariage ?  Certaines opteront pour un style classique, l’assurance du bon goût – d’autres miseront sur un look de gala. Enfin, certaines verront le mariage comme l’occasion d’affirmer son style. Mon conseil ? Être soi-même et se faire plaisir…

1 –  Le style classique, la valeur sûre

tenue de mariage 2018

Classique mais pas boring – au contraire, vous assurez dans les basiques, animés par les dernières tendances. On trouve ici les robes fourreaux ou patineuses aux coupes classiques twistées par des détails fashion . Cette année, on voit des jeux de volants ou de drapé se greffer aux incontournables. Le + ? Les tenues classiques se reportent très facilement –  elles se démodent moins vite et vous aurez moins de chance de vous en lasser (si elles sont devenues des « classiques » c’est qu’elles ont fait leur preuve dans le temps ! ). Vous l’aurez compris, le look classique est la tenue de mariage idéale !

Pour sublimer ce look et assumer votre penchant pour la mode, vous pouvez accessoiriser votre tenue avec des jolies pochettes, des bijoux stylés ou des belles chaussures !

Ma sélection shopping

2- Le look « Waouh », pour briller comme à Cannes

tenue de mariage 2018

Mariage d’exception appelle… une tenue exceptionnelle.  Pourquoi ne pas marquer le coup par une tenue digne du festival de Cannes,  qui laisse votre assemblée…pantoise ? Ici c’est la robe longue qui donne le « la », ou bien la combinaison chic pour un effet « waouh ». D’autres éléments peuvent conférer beaucoup de glamour dans une tenue, des robes très fluides avec de jolis plissés, des combinaisons de couleurs inédites. C’est le moment de faire rêver !

Ma sélection shopping

3 –  Le look arty, laissez parler votre style

tenue de mariage 2018

Enfin, pour celle qui veut exprimer totalement sa personnalité et laisser parler son style, le mariage est un bon moment ! On peut s’amuser dans des looks que l’on aura pas l’occasion de porter. Plus de prise de risque, mais si la tenue reflète votre style, c’est le succès assuré.

Ici, on trouvera: les tailleurs qui reviennent sur le devant de la scène fashionista, le style sport chic (beaucoup de marques proposent des modèles mixant des matières techniques à des matières nobles) et une liste infinie de vêtements répondant aux multiples personnalités  !

Ma séléction shopping

L‘âme voyageuse. Elle est libre et insouciante. A soif de découvertes et d’apprentissage. Elle se nourrie par la culture, la beauté, la vie. Elle tente d’en capturer, d’en figer le maximum à travers son objectif photographique. Parfois juste pour ne pas oublier. Parfois, pour sublimer. Faire du réel, une sorte de rêve ou d’idéal. Et que l’esprit continue de voyager encore et encore… dans le connu comme dans l’inconnu.

ame voyageuse

Bref, je crois que j’ai été touché à la naissance par le syndrome de l’âme voyageuse. Toujours cette quête d’expériences et de sensations. Une nourriture de luxe pour mes neurones. Des voyages pas que géographiques. Une année sans quitter les terres françaises et pourtant tant de découvertes. Après avoir dévalé les milles ruelles de Paris, je me suis attaquée cette année à son offre culturelle, j’ai épuisé toutes les expositions de la capitale, j’ai vidé le box office. J’ai la sensation d’avoir grimpé tout en haut de la tour Eiffel.

ame voyageuse

Et voilà que je fais à nouveau mes valises. Que je vais aller voir du pays du côté des régions du Nord. Un voyage à durée indéterminée mais c’est ça qui est le plus excitant. Ne pas toujours savoir où l’on va, être sans attache, sentir une profonde liberté. On n’embarque dans son bagage que l’essentiel, nos précieux objets, les inlassables compagnons. Un appareil photo, un joli béret qui semble dire tout bas « oui je suis parisienne »,  quelques vêtements dont on ne peut se séparer. Quelques robes de la maison Rodier, dont la maille épouse la peau pour lisser la silhouette, des derbies à talons. De l’intemporel, de la qualité, du chic. La garde-robe d’une femme active, féminine et …libre.

ame voyageuse

Il est l’heure de s’envoler. De se dépoter comme une fleur. D’avoir des papillons dans le ventre rien qu’à l’idée de prendre le train. Ce moment de transit n’est-il pas finalement la meilleure partie du voyage  ?  Et si c’est ici que se passait le vrai voyage, sur la route. La route est jalonnée de mystère, de découvertes.

Les voyageurs de l’Orient Express ou du Transsibérien l’ont bien compris.  Je ne me sens jamais aussi vivante que sur une bécane, à traverser les routes marocaines en direction de l’Atlas, ou à sillonner les routes rouge du Cambodge. A voir défiler le paysage à vive allure. La carte postale a pâle figure.

Non, n’oublions pas ce que l’on vit en chemin.ame voyageuseame voyageuse

Vêtements: robes et gilet Rodier, bérets Tipthara, pantalons Zara