Tag

look

Browsing

<a Mes chers bouillons,

Me voilà en train d’apprendre à coder. Comme vous pouvez le voir, il y a déjà quelques modifications sur le design du blog. Vous avez vu mes jolis boutons pour facebook et pinterest ? Je m’étais attelée à la tâche l’année dernière, mais en voulant toucher à la partie « fonction.php », j’ai bloqué mon site… Plus de blog pendant 2 mois. Bref autant vous dire qu’à présent je m’y prends avec des pincettes, suivant avec précaution les précieux conseils de mon cousin (développeur). C’est plutôt amusant de coder, mais je m’aperçois qu’il ne suffit pas  d’apprendre un nouveau langage, il faut aussi savoir créer quelque chose d’esthétique et d’harmonieux, de cohérent et de lisible. J’avance donc à tâtons, mais promis, j’aurai un blog digne du Sartorialist.

En attendant d’être une grande webdesigner, je continue de m’amuser avec mes petits chiffons. Ici, j’ai décidé d’associer du cuir avec de la soie, du noir et du jaune. Je me suis fait faire un joli pantalon en soie sauvage lorsque je vivais au Cambodge. Une petite merveille pour à peine 30 dollars. La soie sauvage… malheureusement ringardisée mais qui a pourtant une allure folle…Sur un pantalon qui laisse entrevoir les mollets et associée à du cuir, lui conférant glamour et modernité, cette soie peut enfin se révéler sous son vrai jour. </a>

look streestyleEt non, je n’ai pas fait de pacte avec Louis Vuitton, ni brûler mes quelques sous, j’ai tout simplement travaillé dans le plus beau département de cette belle maison: les souliers !

Je ne fais pas souvent des rencontres comme ça. Donc il faut que je vous la raconte ! C’était il y une semaine, le 12 septembre 2013.

Alors que je me promenais nonchalamment dans la rue, l’esprit ouvert, des petits miroirs ont percuté mon regard. Pas n’importe quels petits miroirs. Taillés en triangles, agencés comme ceux d’Arlequin, cousus sur du nylon pour donner souplesse et élégance au sac qui se cachait dessous. Un sac de couturier.

Animée par ma soif d’en savoir plus, je me jette sur la petite personne qui portait le sac. Un visage d’une femme d’environ 70 ans se retourne. Dites donc, sacrément branchée pour quelqu’un de son age ! Je prends quelques photos de son sac,  Issey Miyake. Je lui parle et découvre d’autres surprises…

Elle me montre un bonnet de pilote, en cuir vieilli…quel charme. Elle le met sur sa tête, et perds encore quelques dizaines d’age. Fabuleux. Je découvre ensuite sa montre design, fabriquée par ses petites mains. Architecte, designer, styliste ? Mais bon sang qu’a t-elle fait dans sa vie ?

C’est alors, qu’elle me raconte son passé de danseuse, de mannequin pour Balenciaga, et son actuel club de danse dans lequel elle enseigne. Son age, 86 ans. Si vivante.

J’ai donc gardé quelques photos de ce moment précieux, de cette leçon de vie, et quelques timbres. Des timbres ? Ses timbres.

DSC_0220 DSC_0217 DSC_0212 DSC_0204 DSC_0205

DSC_0197 DSC_0199

 

 

Voici une de mes petites trouvailles dénichée dans le marais parisien.

Quelques années qu’elle se cache dans mon placard… et la voilà ressortie de plus belle! comme toute pièce vintage en ce moment, le temps ne la rattrape pas: indémodable et inusable.

Le printemps est arrivé, les bourgeons ont éclos, et leurs jolies fleurs grimpent aux vêtements des filles…laissez-vous envahir!

DSC_0364 DSC_0372