Category

MES HISTOIRES

Category

<span class="lettrine">S upercalifragilisticexpialidocious, ça y est j’ai décollé !mary poppins look

A trop regarder les rayures bleu et blanches des robes de l’été prochain, mon esprit est allé s’y promener. Pas du côté des bains de mer et des marinières comme on pourrait croire.  Non, les rayures de l’été 2016 où Blanc & Bleu s’alternent parfaitement ont un chic anglais et l’allure champêtre. C’est alors que me traverse l’esprit cette nourrice impeccable au col montant, cachant au fond d’elle ce précieux grain de folie. La fameuse Mary Poppins.

mode décalée P oupoupidou Wa !

Perchée sur des toilettes, les bras graphiques hypnotisants, dans une robe sanguinolente: voilà que je suscite l’interrogation de Neuilly-la-Tranquille. Le soleil a réveillé ses gens, les ménages de printemps sont lancés, et le résidu est au rebut. Je profite du ramdam.

photographie de mode

 

Badaud: dont la curiosité est un peu naïve; (desuet). Niais qui admire tout, s’amuse à tout, qui est d’une curiosité frivole [1]. Flâneur qui passe son temps en regardant tout ce qui lui semble extraordinaire ou nouveau [2]. C’est aussi l’attitude que j’ai adopté pour m’insérer dans les rangs de la Fashion Week parisienne.

streetstyle ss16Il suffisait d’atterrir sur la ligne 9 ou la 1 du métro la semaine dernière pour réaliser que c’était la Fashion Week de Paris. Un battement de cil et hop, l’œil ankylosé se réanime à la vision de la bottine un peu trop sophistiquée de la demoiselle du métro. Je me rapproche, et Ô que vois-je sur le calepin de cette dame, des mots qui résonnent beau dans ma tête, des « Roland Mouret » , « élégance », « it dress »,  épars sur le papier… Un bref coup d’œil sur la tablette pour voir qu’elle était en réalité… journaliste de mode. Elle s’arrêterait à Iéna, direction le Palais de Tokyo.

fete foraineMes amis, mes amours,

C’est au cœur du monde de la fête foraine que je vous emmène cette fois-ci. Univers désuet, désormais vintage, mais inlassablement enchanteur et euphorique. Ici, la distraction est un art: décoration presque excessive aux allures baroques, amour des traditions passées, théâtralisation du jeu. Bref on est loin du minimalisme vénéré d’aujourd’hui. Mais cette profusion d’objets et de couleurs n’en est pas moins touchante. Au contraire, elle anime, égaye le paysage et crée une Chaleur humaine, façon Christine.

streetstyle fw15« OLALA »: mon mot-clef des fashion week, qui traduit un peu l’explosion de joie, de création, qui se passe dans ma tête. Je suis allée, une fois de plus, endosser la cape du paparazzi, entêtée à vouloir capter les plus beaux looks.

Chaque seconde, une nouvelle arrivée, il faut se dépêcher, se positionner, et déclencher. J’ai même développé une technique pour tout vous dire, parce que ces reines de la mode arrivent souvent à la dernière minute et il faut alors les attraper comme des papillons…DSC_0766Ce n’est pas seulement quelques star-lettes (généralement des blogueuses) ou people de la mode que l’on vient courtiser, mais un théâtre que l’on vient regarder, comme public ou acteur. Un ton que l’on vient ressentir et dont on s’amuse. Car oui on s’amuse. Les acteurs de ce jeu nous racontent des histoires, nous font partager un univers, leur univers…

style celine Ici, je croise l’incarnation de la styliste Phoebe Philo (DA de Céline), là je croise un regard sur la mode tout à fait asiatique. Je ne sais plus où mettre la tête.

DSC_0682 DSC_0686On peut retrouver des éléments plus explicites, comme dans les photos ci-dessous. A interpréter comme on le souhaite !

chanel metiers d artPour les dernières photos, j’ai préféré décrypté quelques inspirations autrichiennes du dernier défilé Métiers d’Art de Chanel qu’entrevoir une image de Diane la chasseresse ou encore Robin des bois.

Vous l’aurez compris, c’est parfois un vrai carnaval, où l’on oublierait le sens des réalités. On en vient à se poser la question « Qu’est ce que le beau? » Ma réponse ci-dessous !

DSC_0448DSC_0758Mais ceux qui ont finalement le plus retenu mon attention, avaient un style dans l’âme, un naturel qui se détache de tout artifice. Le « look » n’est plus un déguisement, il s’intègre à la personne. Ce sont les stylistes, les artistes.

DSC_0582styleDSC_0633Mon œil a également été attiré par un autre phénomène…une rangée de fashionista au masculin, l’air très sérieux, tout droit sortis d’un James Bond. Ils m’ont fait penser à quelque chose d’autre…

Vous connaissez les « sapeurs », membres de la très exclusive  » Société des ambianceurs et des personnes élégantes ? Ce sont des jeunes congolais dont le credo est le style, et qui s’affirment par leur look, souvent original et extravagant. Ils vouent quasiment un culte au vêtement, et le pouvoir appartient à celui qui s’habille le mieux…

sapeurs DSC_0487Je pense qu’ils traduisent un peu ce qui se passe pendant la fashion week: c’est une bataille de style, où il y a une forte notion de pouvoir. Quelle assurance peuvent avoir certaines…Leur démarche, si affirmée, traduit une force qu’elles puisent de leurs vêtements.

DSC_0457DSC_0394 DSC_0538défilé Elie Saab 2015Mon appareil photo ne s’est pas contenté de viser de loin ces personnages. Il frôla le sol plusieurs fois de par mon obsession des chaussures, et ricocha sur quelques curiosités…

escarpins fendi DSC_0430
DSC_0576Effet bout de scotch ? Je retiens pour mon prochain DIY.

DSC_0702 pochette tictac chaussures chanel été 2015 DSC_0455 charlotte olympiaJe ne sais pas ce que je préfère entre la pochette Tic Tac ou la minaudière Beethoven, mais le débat entre culture classique et culture populaire s’est réveillé. Deuxième débat: chapeau de mariage à l’envers ou panier champêtre ?

Et enfin, halte aux chaussures Chanel portées par un homme avec du verni..

Je vous ai réservé le meilleur pour la fin. Dans tout ce carnaval, il y avait ceux qui tentaient de tirer leur épingle du jeu. Qui sortaient presque du cadre de la mode…

DSC_0603 DSC_0612« Business is business »

DSC_0659Petit mot de la fin, là où mon cœur s’est véritablement emballé est lorsque j’ai vu ce manteau vert amande…

DSC_0756C’est le trench de la marque Makioly, pour laquelle j’ai donné un peu du mien ! C’est tellement chouette de le voir vivre là où la mode bat son plein !

DSC_0411